La « rivalité mimétique »

J1 a pointé le bout de son nez (putain, enfin !) version chutes du Niagara samedi matin. Soit, ça c’est fait. Le protocole va pouvoir commencer. On verra ça avec Dr Poivre et Sel après la pds demain.

A part ça ce we. Ben, ce we parisien s’annonçait merveilleusement bien. Des amis, un temps superbe, des expos et des musées fabuleux, et des franches tranches de rigolades. Personne au courant de nos déboires Pmesques, ce qui m’assurait une bonne coupure.

Etaient de la partie Jamie et son futur mari Caribou ainsi que Douceur et Dandy.

On a beaucoup marché, beaucoup rigolé et beaucoup quémandé en fin de journée une happy hour en bonne et dûe forme.On a donc porté notre dévolu sur la terrasse d’un café ensoleillé. Tous les 6 en rangs d’oignons, une belle brochette de tomates grillées.

Quand tout le monde s’est trouvé face à son breuvage. Caribou, futur marié, a levé son verre. Caribou nous a tous souri en nous annonçant « c’est ma tournée, parce qu’on a une bonne nouvelle. Jamie ne boit pas d’alcool, elle est enceinte ».

Et là, j’ai eu un électrochoc en bas de la moëlle. J’ai reposé bruyamment mon excellent Mojito, j’en ai même fait un peu renverser. Jamie était au fond de sa chaise, elle a souri, regardé amoureusement son futur mari, lui a pris la main.

J’ai demandé presque instantanément « Mais depuis quand ? ». Jamie m’a dit « Mi avril, c’est arrivé tellement vite, je ne pensais pas que ça serait aussi rapide ».

Silence de mort autour de la terrasse. Dandy et Douceur n’ont rien dit. Pas un mot. Mais je sais que Douceur prend la pilule, et n’est donc probablement pas également Pmette.

Jamie a ensuite dit « Vous n’avez pas l’air d’être étonnés ». Ben non, vous en aviez vaguement déjà parlé de ce projet.

Mon mojito me faisait face, mon geek m’a attrapé la main en me posant un regard plein de douceur. Mes lunettes de soleil protégeaient mes yeux gorgés, mais pas mon menton qui me trahissait et chevrotait de tristesse. J’étais dévastée. Et Paris continuait sa vie, les voitures circulaient, nos voisins de table rigolaient, des amoureux bien sappés passaient. J’étais tétanisée, je regardais ailleurs, en serrant fort la main de mon homme. Mais je ne tenais plus, si je restais quelques secondes de plus, je m’effondrais. Alors je me suis levée et excusée et ai foncé dans les toilettes miteuses du café.

En direction du restaurant, mon Geek m’a dit que les amis l’avait interrogé. Il n’a pas craqué. Mais caribou et Jamie sont médecins, ils savent que j’ai eu une « intervention gynéco » (en vrai IAC3) puis un arrêt de 2 jours en avril. Ils sont pas cons, ils ont compris.

Je me suis murée dans un mutisme incontrôlé. Je n’y arrivais plus. Je n’ai presque pipé mot de la soirée. A la gare pour le train du retour,Caribou, à 2m de moi m’a envoyé un sms « Tu peux nous parler si tu le veux », je n’ai rien répondu.

Après foirage de transports en commun, on est arrivés à destination tard. Et là j’ai eu la mauvaise idée de me connecter sur f*cebook (qu’est ce que je peux être conne parfois) . Je me suis alors rendue compte que j’avais été tagguée sur la photo de la fée clochette enceinte de 7 mois (alors que je n’y suis pas, sur la photo), et qu’une connaissance posant enceinte affalée dans un transat avait noté en commentaire  » c’est un calvaire d’être enceinte de nos jours ».

Alors, j’ai tout éteint et j’ai chialé. 36h après, j’en ai encore les yeux bouffis. Un torrent de larmes, j’aurais voulu vomir ma colère, ma douleur et toute cette injustice. Mon Geek a été formidable, comme toujours dans ces moments. Pendant une heure, il a trouvé les mots justes. Il m’a serrée fort, m’a dit qu’il m’aimait, et plein d’autres choses que j’ai oublié et qui m’ont tellement réconfortée.

Aujourd’hui, j’ai fait bonne figure, en mode « survie ».

Alors tout cela, mes cours et ma psy me le disent. C’est de la rivalité mimétique.  » L’homme désire toujours selon le désir de l’Autre » . Il faut que j’arrive à me dire que notre parcours sera quoi qu’il advienne différent des autres. Accepter l’inconnu, accepter les épreuves et les échecs. Accepter que la norme ne soit pas la moyenne. Accepter que pour certains les choses soient plus fluides, plus simples. Accepter qu’on fasse partie de ceux qui ne savent pas mais qui espèrent.

Demain, c’est le début du protocole et peut être le premier jour du reste de ma vie (sur un malentendu, ça peut marcher).

A posteriori, cela me paraitra peut être n’être que des futilités. Ce soir, je me couche vidée mais libérée. Je vais me blottir contre mon Geek, et je me dis que quand même, j’ai tellement de chance de partager sa vie.

Ps: A toutes les Pmettes, les stallonettes de la reproduction, les fées des formulations, les cicatrisantes dirigées sur plaies pmesques : MERCI pour toutes vos pensées, vos phrases justes, et votre gentillesse. Pour celles qui attendent, qui espèrent, qui croisent, qui couvent, qui saignent, qui pleurent, qui aiment; je vous envoie toutes mes plus affectueuses pensées.

 

 

Publicités

40 réflexions au sujet de « La « rivalité mimétique » »

  1. Tu me fais de la peine tite Choubakette, tu viens pour un câlin ? (enfin si ça te gêne pas de sentir mon gros bidon contre toi).
    Ton ami Caribou au delà de cette annonce qui bien sûr fait mal, a l’air d’un homme à l’écoute, tu ne veux pas te confier ? Tu en as peut être déjà parlé donc excuses moi pour le sujet mais face à cette grossesse qui débute il te sera peut être plus facile de vivre ça si eux en face savent votre attente, j’ai l’impression qu’ils en tiendraient compte en évitant de vous froisser avec des phrases à la con comme celle que tu as pu lire sur FB.
    D’ailleurs, elle pourrait se retrouver clouée au piloris la future mère qui ose dire de telles choses. C’est pas un calvaire de porter la vie, les mots sont bien forts et horriblement choisis, pauvre petit là dedans si sa mère a déjà des émotions si négatives à son encontre.
    Plein de bisous ! Et une ola pour le Geek qui prend si merveilleusement soin de sa petite femme.

    J'aime

  2. Qu’elles sont dures ces annonces. Je suis bien peinée de te voir si triste. Y’a pas de remèdes miracles malheureusement, mais je t’envoie un câlin de réconfort.

    J'aime

  3. Je suis vraiment désolée ma belle. J’ai aussi appris une (plus que probable) nouvelle grossesse ce week-end. Lire ton article a fait remonter cette vague de larmes qui ne m’a pas quittée du week-end (vive le soleil – les lunettes teintée c’est trop le top pour cacher larmes et yeux rouges).
    Si tes amis se doutaient de quelque chose, pourquoi ne pas vous avoir épargné cette douloureuse annonce surprise et en public? Le thème « amie fertile comment annoncer ta grossesse à ton amie infertile » me travaille depuis quelques temps. Je pense en faire un article un de ces 4.
    J’espère que le top départ de ton protocole FIV1 (que je te souhaite FIVU!!) te permettra de te détacher un peu de cette annonce et de profiter un max de cet espoir d’enfin avoir votre tour.
    Gros bisous.

    J'aime

  4. J’ai versé ma larme dans le tram de bon matin. Tu t’es détaguée j’espere?^^ bon au moins l’autre couple a compris tout seul mais si c’était le cas, pourquoi ne pas vous l’avoir dit autrement? Et puis bordel, ils sont mendecins!!! « Depuis avril? Mais t’attend pas les 3 mois, t’as pas peur de la fausse couche? »… Sont tellement farouches ces fertiles… Bises de réconfort. Un jour on pourra leur répondre, notre bébé dans les bras, qu’elles ne mesurent pas la chance qu’elles ont

    J'aime

  5. ton article m’a vraiment émue pour avoir vécu et vivre encore la meme chose .
    Pas facile de vivre dans ce monde ou tous nous renvoie sans cesse à nos soucis.
    Je te fais plein de bises de réconfort

    J'aime

      • ca va très bien! je rend ma these dans 15 jours donc le stress!! et toi tu en es ou dans ta these?
        aussi non ca va , RDV gynéco de ville la semaine prochaine car gygyPMA ne suit pas la suite donc j’espere que j’aurais le droit a une echo pour me rassurer…

        des bisous et je croise pour la suite !!!

        J'aime

      • Moi idem. Je l’imprime demain, et la donne à l’aréopage de Pr au pire en début de semaine prochaine. Maintenant faut que jme coltine mon mémoire de DU de gynéco (en fait, c’est un leurre, on a jamais fini! Quelle arnaque n’empêche). Prends soin de toi surtout. Mange des fraises, c’est la saison, et tire ma trop sur la couenne. La bise!

        J'aime

  6. En fait même « après », je crois qu’on ne guérit jamais vraiment. En te lisant les larmes sont montées et le ventre s’est serré et pourtant mes 2 loulous sont là devant moi. Ta douleur. Cette fichue douleur que l’on ressent à l’annonce d’une grossesse, je peux encore la ressentir … Comme si son empreinte s’était gravée en moi. Oui bien sûr aujourd’hui j’imagine que je n’aurai plus mal a entendre une telle nouvelle mais la douleur ressentie est toujours là… Alors non, je ne pense pas qu’il s’agisse de futilités. Je pense fort à toi pour ce protocole et j’espère que ce sera le bon. Gros bisous

    J'aime

    • Encaisser, laisser glisser les annonces. Je n’y suis pas encore, mais je ne désespère pas. La plasticité cérébrale, accélérée par la PMA, va m’y aider (ou obliger). J’espère surtout que tes petits loups vont bien. Big bisous Boule

      J'aime

  7. Pas trop le moral moi non plus donc désolé de ne pas te donner plus de réconfort… mais sache que tu n’as pas été seule à passer un WE difficile… (pas sure que ça te console plus que ça!)
    WE dans la belle famille, avec les éternelles questions qui tuent… puis biensur qui finit dimanche AM par THE annonce d’un couple d’amis (bon je l’ai grillé direct avec son petit ventre dès qu’elle est sortie de sa voiture)… arrêt pilule en février, grossesse depuis avril… et ils l’annoncent déjà ??!! ça me rend dingue… avec biensur, les félicitations de toute l’assemblée pour cette rapidité du style « il sait bien visé »…etc… comme si nous, on savait pas comment faire !!!
    bon après personne est au courant pour nous, donc j’ai été forte et ai félicité comme il se doit, même si je me réjouissais pas tant que ça (on a commencé les essais quand leur premier est arrivé, et maintenant voila qu’ils font le 2nd)…
    c’est dur de rester sur ce foutu quai…
    heureusement que ton geek te soutient, le mien est effrayé par mes réactions aux annonces et est encore plus maladroit…

    J'aime

    • Je suis désolée que nos parcours se superposent. Vraiment. Les annonces qui pleuvent, par des gens maladroits, on en aura toujours, mais je n’arrive pas à m’y faire. Alors, éternelle question, le dire ou non? Je découvre chez mon geek des talents psychos insoupçonnés, ce qui n’était pas gagné. Mais toutes ces épreuves nous rapprochent, et le tien va aussi trouver les bons mots et les bonnes attitudes. Bon courage Vannouch, d’ici quelques années, espérons que ça ne soit qu’un (mauvais) souvenir… La big bise,

      J'aime

  8. Que dire ma choubakette … c’est tellement dure toute ses épreuves . Nous serons jamais épargnés par ses nouvelles inattendues. Il faut encaisser , se relever et face à l’ignorance de certains . « pardonner ». Notre vie Pmette est loin d’être un long fleuve tranquille. Pleins de bisous doux réconfort.❤💖💓💖

    J'aime

  9. Je viens de découvrir ton blog (qui me rappelle des souvenirs). Surtout les annonces surprises… Ca reste une blessure si vive…
    Courage et ne culpabilise pas de couper un peu les ponts.
    L’essentiel est de te proteger.
    C’est toi qui souffre, pas ta copine enceinte!
    Bisous

    J'aime

  10. Je suis désolée, pour avoir vécu une quadruple annonce l’an dernier, et tant d’autres, je connais ce sentiment comme toutes les pmettes. Même enceinte ça continue d’ailleurs ! Hier soirée avec 6 femmes enceintes (annoncées), je me suis cachée et n’ai pas évoqué ma grossesse, au cas ou une pmette en souffrance serait déjà en train de subir ce défilé..
    Gros bisous

    J'aime

    • Oui. C’est dur. Mais la vie continue. J’imagine que tu vas y aller sur la pointe des pieds pr l’annoncer. Les ex Pmettes font attention, les autres sont parfois maladroits. J’espère que tout va bien pour toi. Quand passes tu la premiere écho? La big bise!

      J'aime

  11. Je découvre ton blog, et le premier message que je lis de toi me bouleverse…
    Les conseils de ta psy (accepter la différence, accepter l’inconnu) sont censés mais tellement dur à appliquer quand les sentiments nous submergent…

    J'aime

    • Oui c’est dur, mais c’est inévitable… Je me blinde, je vais mieux (mais j’ai pris 4kg de milka). C’est au moment même que c’est douloureux. Merci pour tes très gentils mots. La bise!

      J'aime

  12. C’est tout à fait ça : accepter de continuer d’espérer d’être mère/père un jour. Je les trouve passablement gonflés tes amis d’avoir fait une telle annonce s’ils se « doutaient ». Ta FIV sera la première et la seule, alors go go go 🙂

    J'aime

    • Ben je crois qu’ils ont fait le lien au moment même entre mon intervention « gynéco » et ma réaction à cet instant. Mais faudrait leur donner des cours d’empathie et de délicatesse à ces bêtes là…Merci pour tes supers encouragements, vraiment des messages comme ça ça regonfle. Merci beaucoup Marivalou! (ça rime en plus, la classe…)

      J'aime

  13. Ping : Des nouvelles (pourries) du front… | Choubakette en goguette

  14. Ping : 4 jours de bulles | Choubakette en goguette

Vas-y, lâche toi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s